La reproduction chez la chienne

POURQUOI FAIRE REPRODUIRE UNE CHIENNE ?

Attention aux idées reçues ! Une chienne n'a pas "besoin" d'avoir des petits. Cela n'amène aucun bénéfice ni pour son comportement, ni pour sa santé. Au contraire, la gestation et la mise-bas peuvent mettre la vie d'une chienne en danger, surtout dans certaines races (races miniatures, races très prolifiques, races brachycéphales type bouledogue). Par ailleurs, une chienne anxieuse ou agressive risque de transmettre son caractère à ses chiots.

Faire reproduire sa chienne, c'est surtout : 

  • Prévoir de poser 2 semaines de congés au moment de la naissance, afin de pouvoir surveiller la mise-bas, et les premiers jours des chiots
  • Des démarches administratives : le propriétaire de la chienne doit disposer d'un numéro de Siren pour vendre ou même céder gratuitement les chiots. Et ce dès la première portée pour les chiens non inscrits au LOF (à partir de la deuxième portée dans l'année pour des chiens inscrits).
  • Prendre du temps pour le suivi de la chienne, et pour trouver une bonne famille à chaque chiot.
  • Un budget : la vente des chiots ne couvre pas forcément les frais de nourriture et de soins vétérinaires, surtout si la mise-bas se complique (césarienne, décès des chiots...)

MES CHIOTS SERONT-ILS DE PURE RACE ?

Les chiots pourront être déclarés "pure race" ou "LOF" uniquement si les deux parents, de même race, sont confirmés. La saillie ainsi que les naissances doivent être déclarées à la Société Centrale Canine. Les chiots disposeront alors d'un certificat de naissance ; si une fois adultes ils sont confirmés à leur tour, ils pourront eux aussi donner naissance à des chiots "pure race" ou "LOF".

Dans tous les autres cas (un ou deux parents non confirmés, parents de race différentes, naissances non déclarées à la société centrale canine), les chiots seront dits "type" s'ils ressemblent à une race, ou "croisés".

LE RÔLE DU VÉTÉRINAIRE : SUIVI DES CHALEURS & DE LA GESTATION

Votre vétérinaire pourra vous informer sur l'âge idéal pour la reproduction, ainsi que sur les précautions à prendre : traitements à faire avant la saillie ou la mise-bas, planning des vaccins. N'oubliez pas que certains traitements courants tels que vermifuges et antipuces peuvent être contre-indiqués pendant la gestation !

Un suivi vétérinaire peut être nécessaire pour déterminer le moment idéal pour la saillie, par des frottis vaginaux et/ou des prises de sang. Attention, toutes les chiennes ne sont pas fertiles au même moment ! 

Le vétérinaire intervient également en cas d'insémination artificielle, et peut vous aider à savoir au plus tôt si la chienne est pleine, par échographie. En fin de gestation le vétérinaire pourra vous conseiller une radiographie afin de connaître le nombre de chiots et de pouvoir mieux surveiller la mise-bas. Et enfin, le vétérinaire sera bien-sûr indispensable en cas de mise-bas difficile, de mauvaise vitalité des chiots, d'infection utérine ou mammaire de la chienne.

Aussi, n'hésitez pas à vous rapprocher de votre clinique habituelle, dès le début de votre projet de portée : un tel évènement se prévoit soigneusement, afin de limiter au maximum le risque de mauvaise surprise.