L'environnement du Lapin

Pas le temps de promener un chien, allergie aux poils de chat, ou tout simplement l'envie d'avoir un animal de compagnie un peu différent : vous avez craqué pour un lapin. Mais comment lui offrir un milieu de vie adapté ? 

Le lapin et son environnement : attention dangers

Le lapin, curieux, grignote de tout : meubles, mais aussi plantes d'ornement et fils électriques. Un environnement sécurisé est donc primordial. Cage, litière, foin, eau... parfait ? Halte ! Votre lapin est-il pour vous un lapin "de clapier", c'est-à-dire un animal d'élevage... ou bien réellement un animal de compagnie ? Si vous répondez "animal de compagnie", songez à son bien-être. Rester enfermé dans une cage prédispose votre lapin entre autres aux troubles du comportement, aux maux de pattes et à l'obésité.

Bien aménager la cage/le parc de son lapin... puis l'en faire sortir

Pour habituer un lapereau à son arrivée chez vous, pour lui fournir une base sécurisante, pour le transporter si besoin, une cage reste souvent nécessaire. Le mieux est cependant d'utiliser un parc délimité par des barrières adaptées, à l'intérieur duquel le lapin pourra se déplacer, se cacher, et jouer librement. 

  • Le sol d'une cage ou d'un parc ne doit pas être agressif pour les pattes du lapin. On évitera les litières parfumées ou trop poussiéreuses ainsi que les matières synthétiques. Il est souhaitable d'aménager un coin "toilettes" accompagné d'un râtelier à foin. Le lapin aime manger en faisant ses besoins !
  • Le lapin devra disposer de cachettes et de jouets en carton ou en matière végétale non-toxique, lui permettant de reproduire son comportement naturel d'exploitation, grattage, grignotage. 
  • Enfin, le lapin doit disposer en permanence de foin de qualité disposé dans des râteliers faciles d'accès, d'eau propre, et s'il en a l'habitude prévoyez un accès à un peu de verdure fraîche (éventuellement directement dans son pot de culture !).

Le lapin et l'extérieur

Les sorties en extérieur sont bénéfiques pour le lapin : exercice physique, vitamine D... Cependant, la mise en extérieur d'un lapin ne s'improvise pas. Il s'agit d'assurer sa protection contre d'éventuels prédateurs (chiens, renards, rapaces), les parasites (puces), et contre les maladies transmises par les insectes (la fameuse myxomatose). L'enclos extérieur doit donc éviter toute évasion... Attention, un lapin creuse et saute ! La vaccination, contre la myxomatose et la maladie hémorragique du lapin, est vivement conseillée. Enfin, pensez à habituer votre lapin à l'herbe fraîche de manière progressive, pour éviter tout risque digestif.

Le rôle du vétérinaire

Le vétérinaire vous indiquera comment protéger votre lapin lors des sorties en extérieur, il pourra aussi vous informer sur la stérilisation du lapin de compagnie, qui vous permettra de cohabiter avec votre lapin en liberté, en toute sérénité.