Parce que ce sont de chauds lapins !

- Catégories : Chat , Chien , Conseils

Chez le chat comme chez le chien, la puberté intervient à un âge variable selon la race. Elle correspond à la maturité des organes génitaux et s'accompagne d'un certain nombre de symptômes et comportements bien identifiables. Dans cet article, nous revenons sur les raisons de stériliser votre animal, pour son bien-être et le vôtre. 

La puberté chez nos animaux de compagnie

La puberté chez le chat correspond à l'arrivée des premières chaleurs et se situe habituellement entre 4 et 6 mois. Toutefois, l'arrivée des chaleurs est étroitement liée à la saison et se manifestent plus particulièrement en été. 

Comment les reconnaître ? 

Miaulements fréquents, queue et arrière du dos relevé (lordose), la chatte se roule par terre et se frotte fréquemment sur les meubles (ou les humains!).

Si la chatte n'est pas saillie, les chaleurs se répètent toutes les trois semaines.

Chez le chien, le début des cycles sexuels arrive généralement avant 9 mois, même s'il existe de grandes disparités entre les races (jusqu'à 15 ou 16 mois pour les races géantes). 

Chez la femelle, vous pourrez constater des saignements notamment, et chez le mâle des tentatives de montées sur les chiennes ou un changement assez marqué de comportement en présence des femelles.

Si vous ne souhaitez pas que votre animal ait des petits, plusieurs options s'offrent à vous :

Les chats non stérilisés sont extrêmement prolifiques et présentent des comportements plus ou moins gênants : marquages urinaires, fugues, bagarres, accidents... Les risques sont nombreux. 

Outre les désagréments liés aux comportements, vous pourriez avoir à gérer les effets d'une gestation non désirée. 

Chez le mâle, la solution la plus souvent retenue est la castration. Elle se fait sous anesthésie générale, à la clinique vétérinaire. En plus de modifier les éventuels problèmes de comportements (agressivité, fugue, hyperactivité sexuelle) la castration chez le chien supprime le risque de cancer des testicules et réduit le risque d'affection de la prostate.

Chez la femelle, la stérilisation chirurgicale est également possible. Elle permet également de limiter l'apparition de maladies, comme des infections de l'utérus, les tumeurs mammaires ou encore les grossesses nerveuses.

Des solutions de stérilisation temporaires existent également. Votre vétérinaire saura vous conseiller au mieux.

En résumé, n'attendez pas la date du premier rappel annuel de vaccination pour consulter. 

Une consultation vers 6 ou 7 mois permettra de faire le bilan de son développement et de sa croissance, il permettra de discuter de son éducation, d'adapter son alimentation et de prendre une décision pour son éventuelle stérilisation.

Partager ce contenu