Votre chat peut-il être heureux en restant à l'intérieur ?

- Catégories : Chat , Conseils

Les sorties en toute liberté amènent leur lot de dangers : accidents, bagarres entre chats, transmission de maladies... Mais garder un chat confiné pour le protéger, est-ce compatible avec son bien-être ?

POUR UN CHAT, L'EXTÉRIEUR EST :

 Un terrain d'exercice physique, de jeu, d'exploration
 Un lieu permettant de se cacher et d'observer
• Une source d'alimentation 

Bonne nouvelle : vous pouvez faire en sorte que votre matou préféré ait tout cela à portée de patte, même en intérieur ! Cependant, quelques précautions sont à prendre...

LA PÉRIODE NÉONATALE OU LE CHOIX DU CHATON

Le chaton s'éduque dans ses premières semaines, principalement par imitation, au contact de sa mère. L'idéal est donc d'adopter un chaton né et élevé dans un milieu proche de celui auquel il est destiné. Certains chats s'adaptent à tout... mais si votre chat doit rester en intérieur, il est conseillé d'adopter un chaton élevé en intérieur.

LES PROBLÈMES RENCONTRÉS LE PLUS SOUVENT PAR LES PROPRIÉTAIRES DE CHATS "CONFINÉS"

• Le surpoids : il est important d'adapter l'alimentation de votre chat à sa situation et à son activité.
• Les infections urinaires : cystites, obstructions urétrales... souvent liées au surpoids, et parfois au stress.
• Les troubles du comportement : chat agité la nuit, malpropre, voire agressif.

CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE POUR ÉVITER ÇA

Il faut permettre au chat d'exprimer les comportements qu'il pourrait avoir en extérieur

On pense à la chasse... mais attention à ne pas solliciter en permanence votre chat avec des jeux surexcitants tels que laser ou canne à pêche. En revanche, des dispositifs permettant de solliciter son habileté ou son équilibre lui seront bénéfiques. Arbres à chat et jeux d'adresse seront ses amis ! 

Les arbres à chats servent aussi de cachette et de poste d'observation, surtout s'ils sont placés devant une fenêtre. Vous pouvez également faire preuve de créativité et proposer à votre chat des hamacs fabriqués maison, des maisons en carton... 

N'oubliez pas d'adapter l'alimentation à l'activité physique réduite de votre chat. Les balles ou jeux contenant des croquettes sont appréciables, car ils permettent d'occuper le chat sur une certaine durée, tout en l'encourageant à bouger. Autre possibilité : multiplier le nombre de repas en utilisant un distributeur automatique. Ainsi, la quantité globale d'aliment distribuée reste sous contrôle.

Enfin, de nombreux chats apprécient les jeunes pousses de graminées (barquettes d'herbe à chats). La verdure fraîche permet de favoriser le transit digestif, et cela évitera que Minou ne goûte à vos plantes d'ornement... car la plupart sont toxiques.

LE RÔLE DU VÉTÉRINAIRE

Si votre chat semble mal supporter la vie en intérieur, votre vétérinaire peut vous aider. Des traitements antistress peuvent être utilisés, ainsi que des diffuseurs de phéromones.

Votre vétérinaire peut aussi vous aider à déterminer le poids idéal de votre chat, ainsi que l'alimentation qui lui sera la mieux adaptée.

N'oubliez pas, lors des consultations, de préciser que votre chat ne sort pas : votre vétérinaire saura alors adapter ses traitements et conseils.

Partager ce contenu